Art twenty

Les spécificités de l'architecture "art déco" des années 20

l'architecture "art déco"

Le terme « Art déco » n’a été employé au départ que par un petit milieu d’initiés. La plupart préféraient parler de « rétro ». L’Art déco, est souvent associé aux années 1920. Ce mouvement a été créé au début du siècle pour s’opposer au style très fluide et irrationnel de 1900. Les adeptes de ce mouvement privilégient les formes sobres et épurées. Ce courant qui tend à réconcilier l’art, l’artisanat et l’industrie connaît son apogée à l’Exposition Universelle de Paris en 1925, et se prolonge jusqu’en 1940.

Les principes de l’Art-déco

L’Art déco privilégie les formes épurées. Toutefois, cette tendance puise tout son charme de son d’un paradoxe : l’alliance du procédé industriel au style artisanal. Le travail de finition doit être effectué à la perfection, c’est-à-dire sans aucun défaut. Ce souci a ainsi conduit les créateurs de meubles à faire travailler des ébénistes de renommée, comme ceux du Faubourg Saint-Antoine à Paris.

L’Art déco nous attire et nous fait tous rêver avec ses finitions précieuses recherchés. Avec l’annonce de l’ère industrielle, le mouvement de l’Art déco s’est mis alors à mettre les bases d’une esthétique moderne qui est toujours d’actualité.

Le Bauhaus allemand a pu accomplir le rêve des artistes de l’Art déco : la production en série.

Le Corbusier, en France, est aussi est l’un des premiers à penser la forme de ses meubles dans une optique de fabrication industrielle en utilisant des matériaux comme le verre et l’acier.

Parmi les grands noms de l’Art-déco nous citons : Paul Follot, Maurice Dufrène, Jules Leleu, Paul Iribe, André Groult associé à Louis Süe, André Mare, Albert Rateau, Jacques Emile Rulhman…

Les inspirations de l’Art-déco

Les architectes de l’Art déco se sont inspirés des modèles autrichiens, belges et allemands. Après Les dures années de guerre, une nouvelle volonté de retour aux valeurs traditionnelles dans un climat de paix et de joie s’est imposée.

C’est ainsi qu’on a commencé à bannir les formes serpentines et exubérantes de l’Art nouveau qui se renforcent encore après la première guerre mondiale. Ceci a été marqué par un retour à la rigueur et au dépouillement des formes dans des matières luxueuses.

Le principal objectif des créateurs de l’Art déco n’avait qu’un souhait : inventer un nouveau style adapté aux besoins de la vie moderne et visant à rompre avec les excès de l’Art nouveau et la notion d’ornement.

Quant aux couleurs de l’Art déco elles sont vives et contrastées. Des bestiaires, des fleurs, des fruits fortement stylisés s’immiscent dans les œuvres de forme classique.

————————————

Pour aller plus loin : christophecourtois.blogspot.com/

Quitter la version mobile