L'architecture art-déco et le mouvement moderne

le mouvement moderne

Les architectes liés au courant moderne sont André Lurçat, Robert Mallet-Stevens, Pierre Chareau et bien sûr Le Corbusier (qui n’en avait pourtant pas le diplôme). L’architecture Art-déco a commencé avec la première guerre mondiale. En effet, de nombreux bâtiments parisiens construits ont été bâtis avant 1914. L’Art-déco se caractérise par la pureté des lignes, la simplification des formes géométrique, la blancheur des façades qu’on peut par exemple citer le théâtre des Champs Elysées construit par Auguste Perret en 1913.

Définition de l’art-déco

Le style art-déco repose sur des principes simples :

–         Les ouvertures sont en hauteur,

–         Les combles sont pentus et dotés de lucarne,

–         Les toits sont recouverts de tuiles, de zinc ou d’ardoises,

–         Les façades sont rythmées par des bow-windows et des balcons

–         Les huisseries sont en bois peint en blanc

Les immeubles sont parfois couronnés par des frontons en forme d’arbalètes, polygones ou arrondis et peuvent être garnis de colonnes.

Le mouvement moderne

C’est à partir de 1919, à Weimar, en Allemagne que le courant moderne a vu le jour et s’est développé sous l’impulsion de l’architecte Walter Gropius (celui qui a crée une école de peinture et d’architecture appelée le Bauhaus). Peu à peu le courant moderne a pris plus d’ampleur pour acquérir une renommée internationale. On le retrouve en Hollande avec le groupe De Stijl et en URSS avec les constructivistes.

Mais en France, le théoricien le brillant de l’art-déco moderne est le Corbusier. Sa théorie repose repose sur la rupture esthétique du cubisme et de l’abstraction ainsi que les progrès techniques réalisés dans la construction grâce au béton armé. Le principal objectif de ce mouvement consiste à améliorer la vie quotidienne des masses. L’architecture n’y est pas un simple exercice de style esthétique réservé à l’élite. Pour ce faire « Les œuvres [doivent être] rendues lisibles par des formes simples et dépouillées, organisées en constructions ordonnées, génératrices d’harmonie. ». Selon Le Corbusier.

Les Matériaux en art déco

La structure de la majorité des bâtiments est en béton armé. La brique est indispensable et 2 couleurs dominent : le jaune paille et le rouge saturé. Les briques jaunes sont employées dans les édifices les plus modestes et pour les façades secondaires, quant aux briques rouges, elles servent pour les équipements publics (écoles, piscine, instituts de recherche…) et les habitations à bon marché.

Parmi les ornements utilisés on peut citer :

  • Les sculptures et les bas-reliefs (motifs végétaux, sculptures de femmes stylisées et décors abstraits avec des formes peu creusées)
  • La ferronnerie avec le fer industriel est préféré à la fonte avec des motifs sont simplifiés, traités en aplat.
  • Les pavés de verre qui sont utilisés pour les cages d’escalier, les cours couvertes, les marquises…
  • Maison de Verre.
  • La céramique en carreaux cassés.

————————————

Les spécificités de l’architecture « art déco » des années 20