Les grands baigneurs de Paul Cézanne

Les Grands Baigneurs de Paul Cézanne est considéré comme son chef-d’œuvre absolu. Cette œuvre, dans laquelle les femmes sont les protagonistes de la scène représentée, fait partie d’une collection appelée “Bathers”. Les œuvres qui font partie de cette série sont au nombre de 4, conservées dans des musées prestigieux, dont le Musée d’art moderne de New York et la National Gallery de Londres. Le tableau analysé dans cet article, Les Grandes Baigneuses (titre original français), a été réalisé par Cézanne entre 1898 et 1905 et est conservé au Philadelphia Museum of Art, Philadelphie, États-Unis d’Amérique.

Les grands baigneurs : le choix révolutionnaire de Cézanne

Cézanne s’aventure dans le choix de la représentation des femmes nues. Un choix qui représente un défi en abandonnant les tendances artistiques de son temps, dans le but de créer un art qui durerait éternellement.

Les dimensions de l’image

Cette œuvre du peintre français a des dimensions remarquables : elle mesure 210,5 x 250,8 centimètres. C’est la plus grande toile jamais peinte par Cézanne.

La technique utilisée

Tout comme les artistes Titien et Rubens, Cézanne a décidé de peindre les baigneurs en rendant hommage à ces grands maîtres du passé, qui ont créé plusieurs œuvres représentant les baigneurs. On en revient donc à Cézanne qui choisit les baigneurs comme protagonistes du tableau, qui les crée en les peignant avec une forte épaisseur et qui les insère dans la composition d’une manière géométriquement parfaite. Le tableau se caractérise par une forte luminosité, grâce à la couleur placée plusieurs fois sur la toile. D’autres artistes, comme Picasso par exemple, se sont inspirés du message lancé par son confrère, pour créer un chef-d’œuvre à la même époque et avec une technique similaire. Il s’agit de l’œuvre intitulée Les Demoiselles d’Avignon, qui est également un très célèbre tableau. Le thème des baigneurs, grâce à l’influence de ce tableau de Paul Cézanne, a été repris plus tard par d’autres peintres tels que Henry Spencer Moore, Georges Braque et Henri Matisse.

Les trois œuvres sur le thème des baigneurs

Comme mentionné au début de l’article, le peintre français, vers la fin de sa vie, a décidé de créer trois grands groupes de baigneurs. Ainsi, en plus des œuvres conservées à la National Gallery, il en a peint deux aux États-Unis – dont celle dont il est question dans cet article est la plus importante. Il en existe une autre, réalisée en 1890, à une autre époque, conservée à Paris au musée d’Orsay. L’artiste aux trois œuvres mentionnées ci-dessus, travaille simultanément. C’est une œuvre qui occupe les sept dernières années de sa vie. Puis le peintre français meurt en 1906 d’une congestion pulmonaire. Ce qui caractérise les baigneurs dans les trois œuvres, c’est que les femmes représentent des créatures anonymes, dépourvues d’expression ou de subjectivité. Le peintre est en effet plus intéressé par leur essence que par leur individualité.

Brève analyse des travaux

Les baigneurs peints par Cézanne sont très simples et grossiers. Ce sont des créatures robustes, pas des portraits gracieux, maladroits et nus sur la rive. Ils sont dépourvus d’érotisme. Mais dans Le grandi bagnanti, l’artiste exprime un idéal d’harmonie parfaite entre l’homme et la nature. En les privant de leur individualité, l’artiste a rendu les baigneurs éternels.