Mode des années 20 : Tenus épurés et lignes simples

Tenus épurés

Au lendemain de la première guerre mondiale, le monde semble se réveiller d’une amère gueule de Bois. C’est pourquoi la période de 1920 jusqu’à la crise de 1929 a connu une croissance économique remarquable, basée sur la productivité et la spéculation en bourse. Même les étudiants jouaient pour payer leurs études ! Cette décennies a aussi été marquée par l’émancipation de la femme, rebelle et indépendante qui fait fit des conventions.

Les années folles, une période de changement pour les femmes

L’expression « Années Folles » désigne cette courte période de notre histoire, celle des années 20. Cette décennie est caractérisée par de grands changements pour les femmes. En effet, la 1ère Guerre mondiale a laissé beaucoup de veuves et plusieurs contraintes pour travailler et vivre. On a ainsi opté pour une nouvelle vie et une mode qui lui correspond : les robes se raccourcissent, les femmes se libèrent des corsets et commencent même à adopter le pantalon !

Les coupes étaient droites et mais très féminines, adoucies par des tissus fluides et délicats. Le confort était le principal objectif des modèles proposés pour les femmes qui affirment leur liberté, et l’envie de rester féminine. Par ailleurs, les coupes garçonnes qui ne ressemblent en rien à celles des garçons sont devenues très à la mode.

On a éliminé les corsets qui étranglent et déforment le corps. On a banni l’exagération du dessin de la silhouette féminine et on a plutôt mis en place des lignes simples et épurés qui favorisent la liberté du mouvement. C’est ainsi que des styles simplifiés et des jupes courtes voient le jour.

La tenue de ville était décontractée. On s’inspirait des habits portés par les vedettes de cinéma et de théâtre. On préférait les tissus confortables aux couleurs sobres. Quant aux robes soirées, elles sont confectionnées d’étoffes magnifiques aux couleurs éclatantes et ornementées d’accessoires extravagants.

Une mode prônant simplicité et sobriété

Dans les années 20, le jour, la sobriété est de mise. Les coupes sont très simple, faites de matières confortables, mais elles sont ornementés des accessoires discrets : rubans, galons et lacets. Les garde-robes contiennent aussi bien des tenues « sportswear » telles que des manteaux de voyage, des paletots ou des marinières, ainsi que des modèles de jour habillés pour les cocktails de fin de journée. Lamés, dentelles métalliques, franges, satin et mousseline bordés de perles, pierreries, plumes et strass… Toutefois, le soir, les effets décoratifs prennent le dessus, s’opposant ainsi aux robes souvent sans décolleté aux lignes épurées et très sobres.